C'est au coeur d'un abri anti-atomique que le projet /DATA/CENTER est né. Construit à Paris en 1949 dans un vide de carrière, l’abri Lefebvre devait permettre d'abriter 300 personnes en cas d'attaque nucléaire. Le site, classé secret-défense jusqu'en 1982, est abandonné l'année suivante. Racheté depuis peu, il subira prochainement une nouvelle transformation pour devenir un immense centre de données.

Bien connus des cataphiles, mais peu du grand public, situés à 26m sous le sol de la capitale, les 1500m2 de l’abri se transformeront, le temps d'une soirée, en une immense galerie d'art digital éphémère.


Les vingt-six alcôves du bunker seront mises à disposition d'un ou plusieurs artistes comme un espace à investir de façon totalement libre: DJs, VJs, perfomers ou plasticiens, mêleront musique, projections et installations. Tirant parti de cet écrin de béton, ces différentes oeuvres formeront un tout, créant un lien tenace entre le passé de l'endroit et son devenir: entre un abri laissé à l'abandon, enfoui dans les profondeurs de la ville, et le data center qu'il sera, symbole technologique de notre ère numérique.


Hors du temps, échappant à toute définition, apparaissant un jour pour mieux disparaître le lendemain, le /DATA/CENTER est une zone libre d'accès, fonctionnant en dehors de toute institution. Le résultat promet donc d'être à la hauteur de l'énergie déployée par chaque participant, la somme des volontés de chacun.